Une caricature géante du roi Abdallah d’Arabie sur un pont de Jal el Dib (L’Orient le Jour, 19/02/2013)

Une caricature géante du roi Abdallah d’Arabie saoudite, suspendue quelques heures durant à un pont à Jal el-Dib, au nord de Beyrouth, a suscité mardi la curiosité des automobilistes et des passants, ainsi que des embouteillages.

La caricature représente le souverain wahhabite sur une carte de jeu, en lieu et place du roi de pique, portant une épée maculée de sang. Aucun détail n’a pu être obtenu dans l’immédiat sur l’origine de ce dessin.

La Voix du Liban (100.5) indique qu’un poster similaire aurait également été accroché du côté de Fanar. Selon la VDL, les forces de sécurité ont décroché la caricature en milieu de matinée.

Cette nouvelle affaire de caricature intervient quelques jours après la publication d’un dessin satirique du patriarche maronite Mgr Béchara Raï dans le quotidien saoudien al-Watan.
La caricature dépeint le patriarche maronite avec un obus sur la tête à la place de la mitre. Le dessin joue également sur les lettres arabes formant les noms du patriarche Raï et du président syrien Bachar el-Assad.

Elle a été publiée suite à la visite du patriarche maronite à Damas, pour l’intronisation du nouveau patriarche des grecs-orthodoxes, Jean (Youhanna) X Yazigi, les 9 et 10 février dernier. L’Arabie saoudite demande le départ du régime de Bachar el-Assad.

L’ambassadeur d’Arabie saoudite au Liban, Ali Awad Assiri, a condamné la publication de la caricature du patriarche Raï. « La caricature ne représente pas la position du royaume envers le patriarche », a déclaré M. Assiri à l’Agence nationale d’information (ANI, officielle). L’Arabie saoudite respecte le patriarche et tous les responsables religieux, a-t-il dit. Selon le diplomate saoudien, la caricature est « le travail d’un individu qui en est totalement responsable ».

Suite à la polémique engendrée par ce dessin, le Watan a également indiqué que cette caricature ne visait pas à insulter un responsable religieux, mais à exprimer une opinion sur le voyage de ce dernier en Syrie. Le quotidien a, en outre, publié une autre caricature, en guise d’excuse, dépeignant le Liban comme le coeur de la diversité confessionnelle.

20130219-201017.jpg

Cet article, publié dans Arabie saoudite, Liban, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s