Jeffrey Feltman appelé à un poste dans la nouvelle diplomatic d’Obama (Georges Malbrunot le 26 novembre 2012)

L’actuel directeur des Affaires politiques de l’ONU, Jeffrey Feltman, pourrait occuper un poste de premier plan au sein de la nouvelle équipe diplomatique américaine, après la réélection de Barack Obama à la Maison blanche.

« La rumeur annonce son retour à Washington », affirme un diplomate français à Paris. Après avoir été Secrétaire d’État adjoint aux affaires du Moyen-Orient, Jeffrey Feltman a été nommé cet été au poste stratégique de responsable des Affaires politiques auprès du secrétaite-général de l’ONU, Ban Ki-moon. Depuis, M. Feltman est le bras armé du Département d’Etat à l’ONU. Il a notamment insisté pour nommer son ami Tarek Mitri au poste de représentant des Nations unies en Libye. Jeffrey Feltman avait connu M. Mitri lorsqu’il était ambassadeur au Liban entre 2004 et 2008. Il y avait alors tissé des liens étroits avec le camp sunnite proche des Hariri. C’est lui qui avait largement rédigé avec l’ambassadeur de France, Bernard Emié, la résolution 1559 de l’ONU, qui demandait en septembre 2004 aux troupes syriennes de quitter le Liban.

Sur le dossier syrien, Jeffrey Feltman a rappelé ces dernières semaines sa préférence pour un règlement diplomatique de la crise, en s’appuyant notamment sur l’émissaire international, Lakhdar Brahimi.

Les observateurs n’ont pas manqué de relever que Jeffrey Feltman se trouvait avec Ban Ki-moon à Téhéran lorsque le secrétaire-général de l’ONU assista cet été à la conférence des pays non-alignés organisée par l’ennemi juré des Etats-Unis. M. Feltman est ainsi devenu le plus haut-responsable américain à faire le déplacement en Iran, depuis de très nombreuses années. Y-a-t-il rencontré des officiels iraniens, en vue de négociations directes entre les Etats-Unis et l’Iran sur le nucléaire ? Certaines sources l’évoquent.

Jeffrey Feltman est un fin connaisseur du Moyen-Orient. Il fut notamment en poste au consulat-général des Etats-Unis à Jérusalem au début des années 2000 (en charge des liens avec les Palestiniens), après avoir été à l’ambassade américaine à Tel Aviv. En 2003, il travailla en Irak, notamment auprès des Kurdes à Erbil.

Cet article a été publié dans Moyen-Orient. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s