Les hommes de la sécurité

L’attentat de Damas du 18 juillet 2012 a fortement touché l’entourage sécuritaire du Président syrien. Au moins cinq haut responsables ont trouvé la mort dans ou à la suite de l’attentat et bien que non confirmé, l’information selon laquelle le frère du Président,  Maher Al-Assad  serait décédé des suites de l’attentat serait plausible. Assef Shawkat, beau-frère du Président et adjoint du ministre de la Défense, Hisham Ikhtiyar, chef du bureau de la sécurité nationale, Hussein Turekmani, chef de la cellule de crise en charge des relations turco-syriennes, Daoud Rajiha, ministre de la Défense et Mohamed Al Shaar, ministre de l’Intérieur ont été tués. Parmi les personnalités syriennes, les plus souvent citées dans le cercle sécuritaire du président syrien, on retrouve :

Général Ali Mamlouk

Né à Damas en 1946, il est marié à une homsiote. Ce serait l’un des hommes en qui le président aurait une confiance totale. Jusqu’en 2005, il a occupé les fonctions de numéro 2 de l’armée de l’Air avant d’être nommé à la tête des renseignements généraux. A la suite de l’attentat du 18 juillet 2012 à Damas, il prend la direction du Bureau de la sécurité nationale en remplacement du général Hisham Ikhtiyar tué dans l’attentat du 18 juillet 2012.

Général Abd al Fatah Qudsiye

Alaouite, né en 1953, il a eu de nombreuses responsabilités tout au long de sa carrière. Adjoint au chef du Bureau de la sécurité nationale, il a été directeur de la sécurité militaire et à la tête de la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur l’assassinat de Mughniyye à Damas en 2008.

Général Jamil Hassan

Alaouite originaire de la région de Homs. C’est l’actuel directeur des renseignements de l’armée de l’Air. Il serait n°1 sur la liste des hommes à abattre de l’Armée Syrienne Libre (ASL) et des rumeurs non confirmées ont fait état de son assassinat  le 25 août 2012.

 Général Mohamed Dib Zeitoun

Sunnite de Qalmun, il est directeur de la branche de la sécurité politique du ministère de l’Intérieur directement rattaché au Président.

Général Mohamed Nassif Kheir Bek

Assistant vice-président et conseiller sécurité du Président.

 Rustum Ghazaleh

Né en 1953, sunnite, c’est le chef des renseignements militaires pour Damas et sa région.  En 2002, il prend la suite du général Ghazi Kanaan comme chef des renseignements militaires au Liban. En 2005, il est  soupçonné d’avoir pris part dans l’assassinat du Premier ministre Rafic Hariri. Après le retrait des forces syriennes du Liban en 2005, il revient en Syrie où il prend la tête des  renseignements militaires pour Damas et sa région. Il fait partie de la commission qui enquête sur la défection du premier ministre Riyad Hijab.

Gal Fahd Jassem Al Farih

Né en 1950, sunnite de la région de Hama, ancien CEMA adjoint, il est nommé ministre de la défense en juillet 2012 succédant à  Daoud Rajiha tué dans l’explosion de Damas (18/07/2012).

 

Cet article, publié dans Moyen-Orient, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s